Livraison gratuite dès 100€ pour la France et la Belgique

Visitez la boutique
Logo Le Chou Brave
Logo Le Chou Brave

L’incroyable jardin fruitier de Robert Kran

Publié le : 1 août 2022Par

C’est en plein cœur de la Balagne, en Corse, sur trois hectares, que Robert Kran a créé une des plus grandes collections d’arbres fruitiers en France. Il regroupe plus de quarante genres1 de fruits comestibles, des espèces rares venues des quatre coins du monde, cultivées dans le plus grand respect de l’ensemble du vivant, où chacune a sa place et son rôle pour le bienfait de tous. S’adaptant aux contraintes météorologiques d’un climat aride, Robert Kran, inspiré par la forêt, a expérimenté, acclimaté, et ainsi créé un jardin nourricier qui produit des fruits toute l’année.

Un jardin gourmand et conscient

Dans le jardin botanique fruitier d’Avapessa, la diversité explose, offrant aussi l’accueil, le gîte et le couvert à nos précieux auxiliaires. Un jardin pensé pour se protéger des couloirs de vents et donc aussi des feux par la plantation de haies. Un jardin cultivé sans engins motorisés, sans engrais chimiques ni pesticides, sur lequel le sol se recrée. Les productions agricoles d’amandiers limitrophes au jardin dessinent un visage d’une terre de cailloux au pied des arbres, alors que celles de Robert sont vertes d’herbes !

Un jardin qui ne laisse pas indifférent, qui avive, qui raconte des rencontres de plantes, de métissages et d’adaptations, de quoi s’inspirer au-delà de toutes les idées reçues que prône l’écologie. « Vivre et laisser vivre » est la grande philosophie de Robert Kran, un principe que l’on pourrait tous adopter dans nos jardins ! Robert Kran, à plus de 60 ans, a continué de semer des arbres (dont il profite aujourd’hui des fruits…). Avant tout gourmand des richesses de la nature, inlassablement passionné par le végétal, chercheur dans l’âme et convaincu de l’enjeu à cultiver des fruits dont la teneur en nutriments et vitamines n’existe quasiment plus dans le commerce, et ce tout au long de l’année, il a implanté des espèces pour les adapter aux évolutions ; des fruitiers rustiques à ceux des climats doux, des plantes rares, des herbes médicinales, des champignons, des épices, des fruits sauvages et comestibles, une collection d’aubépines regroupant plus de 50 espèces ou encore une trentaine de figuiers, des arbres protecteurs et hôtes de tant d’auxiliaires indispensables et tant d’autres. Les animaux domestiques, compagnons de tous les jours, cochons noirs, paons, poules, âne et petit cheval sont présents, et tout ce joli monde cohabite libre et ensemble, enrichissant aussi les terres à leur manière.

apalussa
verger-corse
verger-fruits

Si j’avais à imaginer un jardin d’Éden, je pense qu’aujourd’hui celui de Robert Kran se révèle comme une évidence. Oliviers pluri-centenaires, pamplemousses, citrons et oranges, autant de fruits de la « passion » de Robert à portée de main et en toute saison, quel paradis ! Des raretés dont les noms comme azimine, poivre Timut, papayer, yuzu, goyavier fraise ou pistachier, pour n’en citer qu’une poignée, sonnent comme un voyage à travers l’exotisme.

D’ailleurs, c’est quoi l’acclimatation ?

Larousse nous l’explique comme cela : « Introduction intentionnelle d’une espèce animale ou végétale dans une région où elle n’existait pas, en vue de la culture ou de l’élevage. » Soit.

Robert Kran aime à rappeler qu’une grande partie des légumes du potager que nous mangeons sont l’héritage de plantes voyageuses des quatre coins du monde, pommes de terre, tomates, poivrons, pêchers, etc. La provenance de ces espèces devenues familières est lointaine, nous les avons acclimatées à tel point que nous en oublions parfois leur origine et leurs besoins ! Imaginez le choc pour ces plantes de l’hémisphère Sud à débarquer dans l’ hémisphère Nord ! Quelle force d’adaptation ont-elles du développer pour survivre ! L’observation, la patience, les nombreux essais, souvent infructueux, les techniques de protections multiples et surtout les étapes progressives pour augmenter la résistance de ces plantes à nos climats avec des pratiques douces est un apprivoisement basé sur l’observation du vivant.

« Des arbres non taillés, bien traités et sans traitement », nous dit Robert ! C’est ainsi qu’un kapokier a pris racine au jardin d’Avapessa à partir d’une graine. Il a résisté, s’est adapté en transformant son feuillage persistant de son climat d’origine à un feuillage caduc de nos climats ! C’est un changement de physiologie du végétal, caractéristique résultant de l’acclimatation, par la force d’adaptation aux changements climatiques et environnementaux. Parfois, la reproduction sexuelle n’est pas possible et implique une sélection naturelle qui aboutit à l’apparition de variétés nouvelles. L’acclimatation totale aboutit à la naturalisation des espèces, et ce sur une période courte, ce qui la différencie de l’adaptation évolutive. Cette culture permet aux végétaux de supporter des conditions auxquelles elles ne pourraient pas survivre si elles y étaient exposées brutalement.

« Il ne va pas sans dire que toutes ces expériences sont une école de la patience, de la persévérance et constituent une remise en question permanente. » Robert Kran.

Un jardin fruitier pour demain

C’est à travers ce livre, Un jardin fruitier pour demain, co-écrit avec Perrine Dupont aux éditions Terre Vivante, que Robert Kran partage son univers, nous transmet son immense travail d’acclimatation et si riche savoir de semeur d’arbres.

« C’est dans l’observation de la forêt que j’ai décidé de puiser mon inspiration car, bien que les sols et les climats soient différents d’un endroit à l’autre, on n’a jamais vu une forêt primaire périr dans son ensemble d’une maladie quelconque. »

Permaculteur, écologiste, amoureux de la nature, fervent défenseur de la biodiversité, toujours en quête d’expérimentation et de compréhension du vivant, botaniste, aucun mot ne pourrait le définir assez, si ce n’est qu’il est un peu de chaque. Je m’en permettrai trois : bon sens, respect et amour pour la nature. Ce livre retrace le parcours qui l’a amené aux arbres et au jardin, sa vision du monde, ses recherches botaniques pour adapter les plantes aux bouleversements. Des outils indispensables pour se nourrir en conscience et préserver les vrais « nutriments » de la vie. Ce guide pratique composé de fiches techniques regroupant 40 espèces à découvrir est un outil indispensable, au cœur des enjeux pour la protection de la biodiversité. Chaque fiche décrit la plante, ses besoins culturaux, le mode de pollinisation, de multiplication, les usages et les expériences de Robert. Un trésor d’informations utiles pour se lancer.

« Craignant pour leur santé et celle de leur descendance, un nombre grandissant de personnes expriment l’envie de revenir vers la campagne, de respirer de l’air pur et de manger des fruits et des légumes sains. Espérons que la prise de conscience de ce désastre se fasse au niveau de toute l’humanité, et que les nouvelles technologies y mettent un terme. Je ne suis pas contre le progrès et le développement, à condition qu’ils soient menés dans le respect de l’environnement. Vivre et laisser vivre : ce principe a guidé la suite de ma vie et restera à jamais au cœur de toutes mes actions. »

Alors pour rêver, s’inspirer et avoir l’eau à la bouche, laissez-vous guider par ce livre qui nous emmène au pays du moringa, des arachides, de la brède mafane, du jiaogulan, de la vigne bleue de Chine, du kumquat, de l’ashwagandha et de tant d’autres…

Le jardin fruitier d’Avapessa : www.jardinfruitieravapessa.com

Le site de Terre vivante : www.terrevivante.org

Photos : ©Eve Gaignard

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recette, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Partager cet article

gaignard-eve

À propos de l’auteur

Amoureuse des plantes et de la nature, Eve Gaignard est jardinière, conseillère en phytothérapie et conceptrice de jardins. Elle est l’autrice du livre "Elles poussent, elles soignent. 50 plantes à cultiver aux bienfaits reconnus", guide pratique aux éditions Larousse.

Commentaires

Afficher

Laisser un commentaire

À lire aussi

Soutenez le ChouBrave

Par vos dons et vos achats vous encouragez :
  • Un magazine indépendant
  • Du contenu toujours plus qualitatif
  • L’achat de matériel, notamment pour les reportages vidéos (lumières, caméras, etc.)
  • Nos déplacements
  • L’impression des flyers et autres supports de communication
  • L’élaboration de différents projets
Je visite la boutique
Je m’abonne
Je fais un don

Les plus populaires

1404, 2020

Des magazines OFFERTS

Par |14 avril 2020|

À vos côtés pour vous inspirer, vous soutenir et vous enthousiasmer, Le Chou Brave magazine met à votre disposition du contenu gratuit ! Découvrez les premiers numéros du mag'

Lire l'article

Titre

Aller en haut