Livraison gratuite dès 100€ pour la France et la Belgique

Visitez la boutique
Logo Le Chou Brave
Logo Le Chou Brave

Crème solaire : est-ce vraiment utile ?

Publié le : 9 août 2022Par

Après de longs mois, souvent enfermés, c’est enfin la période des vacances d’été, synonyme d’activités en plein air, de sable chaud et d’exposition au soleil pour nos peaux encore toutes blanches. Afin de compenser une exposition souvent brutale et prolongée, tout le monde dégaine son tube de crème solaire, persuadé de protéger sa santé. Pourtant les crèmes solaires, en plus d’être néfastes pour les océans, le sont aussi pour notre organisme. Quelles sont les alternatives ? Comment s’exposer au soleil sans crème solaire ?

Le soleil : ami ou ennemi ?

Il paraît évident qu’une exposition prolongée aux heures où les rayons ultraviolets sont les plus intenses entraîne inévitablement une brûlure ou coup de soleil sur des peaux claires et mal préparées au soleil. Selon plusieurs études, des coups de soleil répétés et entraînant des cloques pendant l’enfance augmentent le risque de développer un cancer de la peau à l’âge adulte1. Par ailleurs, d’autres études montrent que les personnes travaillant dehors et donc étant régulièrement exposées au soleil, développent moins de cancer de la peau que les personnes travaillant en intérieur2. Les effets protecteurs du soleil (par l’apport de vitamine D) ont été montrés par de nombreuses études. Celui-ci aurait ainsi des effets bénéfiques sur diverses maladies : cancer (côlon, sein, prostate, lymphome), sclérose en plaques, maladies cardiovasculaires, infections respiratoires, maladies auto-immunes, hypertension et diabète…3. Une métanalyse de 13 études de l’American Journal of Epidemiology a montré que les femmes à la peau claire, qui s’exposent au soleil au moins une fois par jour, sur le long terme, ont moins de risques de développer un cancer du sein invasif4. Une étude suédoise a même montré que les non-fumeurs qui évitent l’exposition au soleil ont une espérance de vie similaire à celle des fumeurs qui s’exposent régulièrement au soleil. Le fait de ne pas s’exposer au soleil serait donc un facteur de risque de décès d’une ampleur similaire à celle du tabagisme.5

L’impact des crèmes solaires sur la santé

En dehors des crèmes solaires bio ou naturelles, les crèmes vendues sur le marché comportent toutes des molécules toxiques qui pénètrent dans le corps, par la peau. Certaines crèmes solaires contiennent même de l’octocrylène : une molécule qui, en vieillissant, se transforme en un composé cancérigène et perturbateur endocrinien. Une étude6 de 2019 publiée dans la revue médicale JAMA a montré que des substances contenues dans les crèmes solaires comme l’avobenzone, l’oxybenzone, l’octocrylène, et l’ecamsule, toutes perturbatrices endocriniennes, se retrouvent dans le sang pendant sept jours après application sur la peau.
Tout ce que nous mettons sur notre peau passe ensuite dans le sang, tel un aliment ; nous devrions donc être capables de manger tout produit étalé sur notre peau.

Les crèmes solaires bio

En matière de crème solaire, la mention bio ne garantit pas totalement l’innocuité du produit. En effet, la plupart des crèmes bio dites « sans filtre chimique », contiennent à la place des nanoparticules (dioxyde de titane ou oxyde de zinc) reconnues comme cancérigènes par inhalation et suspectées, de par leur taille nanométrique, de passer au travers des barrières naturelles du corps. Les fabricants de ces crèmes se défendent, accusant les méthodes d’analyse de la répression des fraudes de créer, par pulvérisation, des particules plus fines que dans les conditions normales d’utilisation7. Il semble malgré tout que ces crèmes puissent contenir des particules d’une taille qui peut potentiellement poser problème pour la santé. Dans le doute, le principe de précaution est de mise. Aujourd’hui, de nouvelles crèmes solaires bio affichent des ingrédients 100 % naturels et inoffensifs, dont certaines sont à base d’algues.

Conseils pour une exposition intelligente au soleil, sans crème solaire

  • Il faut s’exposer au soleil pro-gre-ssi-ve-ment ! On commence par 30 min à 1h avant 11h et après 16h, puis on se couvre d’un t-shirt et d’un chapeau pendant les heures chaudes. En augmentant doucement l’exposition, jour après jour, on évite le risque de coup de soleil. Protéger particulièrement les enfants qui ont la peau plus sensible, lors des premières expositions.
  • Lorsque vous commencez à sentir une chaleur au niveau de la peau, c’est le signe qu’il faut se couvrir ou se mettre à l’ombre. Votre corps vous envoie un signal, écoutez-le ! Méfiez-vous du vent qui peut empêcher cette sensation de chaleur.
  • Une bonne hydratation passe nécessairement par une bonne reminéralisation. On se rue sur les fruits juteux comme le melon et la pastèque, sur les salades de crudités et sur les jus de légumes.
  • On hydrate bien sa peau après exposition avec une huile ou une crème naturelle. Le gel d’aloe vera est particulièrement indiqué pour nourrir l’épiderme et favoriser la réparation des cellules.
  • Il est important de préparer sa peau avec une bonne alimentation riche en antioxydants dont le bêta-carotène (présent dans les fruits et légumes oranges) qui favorise le bronzage et protège la peau d’un vieillissement prématuré. Dès le printemps, on augmente les fruits et légumes crus et on diminue les produits cuits et transformés.Une fois ces conseils appliqués, n’oubliez pas que le soleil n’est pas notre ennemi, il faut juste apprendre à le côtoyer avec douceur et raison. Vous profiterez ainsi de tous ses bienfaits !
    Si malgré tout vous n’avez pas échappé à un coup de soleil, voici des solutions naturelles pour atténuer la douleur et faciliter la réparation de la peau.

1 Institut National du Cancer

2 Jason K Rivers, FRCPC, Is there more than one road to melanoma? The Lancet, 28, 2004DOI:https://doi.org/10.1016/S0140-6736(04)15649-3

3 van der Rhee, H J et al. “Regular sun exposure benefits health.” Medical hypotheses vol. 97 (2016): 34-37. doi:10.1016/j.mehy.2016.10.011

4 Hiller, Troy W R et al. “Solar Ultraviolet Radiation and Breast Cancer Risk: A Systematic Review and Meta-Analysis.” Environmental health perspectives vol. 128,1 (2020): 16002. doi:10.1289/EHP4861

5 Lindqvist, P G et al. “Avoidance of sun exposure as a risk factor for major causes of death: a competing risk analysis of the Melanoma in Southern Sweden cohort.” Journal of internal medicine vol. 280,4 (2016): 375-87. doi:10.1111/joim.12496

6 Matta MK, Florian J, Zusterzeel R, et al. Effect of Sunscreen Application on Plasma Concentration of Sunscreen Active Ingredients: A Randomized Clinical Trial. JAMA. 2020;323(3):256–267. doi:10.1001/jama.2019.20747

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recette, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Partager cet article

ben-hicaubert

À propos de l’auteur

Naturopathe-hygiéniste et iridologue, Ben est spécialisé en détoxification et en alimentation vivante. Il partage son expérience des pratiques naturelles de santé à travers des consultations, mais aussi des conférences, stages et ateliers. Installé au Pays basque dans un écolieu, il est passionné de permaculture et propose des formations personnalisées pour redonner vie à la terre et créer des forêts fruitières.

Commentaires

Afficher

Laisser un commentaire

À lire aussi

Une antenne 4G qui tue des vaches

Par |16 septembre 2022|

C’est une histoire digne d’un film d’horreur. Le 12 juillet 2021, l’opérateur Orange installe une antenne-relais 4G à environ 200 mètres de la ferme de Frédéric Salgues, éleveur de vaches

Lire l'article

Soutenez le ChouBrave

Par vos dons et vos achats vous encouragez :
  • Un magazine indépendant
  • Du contenu toujours plus qualitatif
  • L’achat de matériel, notamment pour les reportages vidéos (lumières, caméras, etc.)
  • Nos déplacements
  • L’impression des flyers et autres supports de communication
  • L’élaboration de différents projets
Je visite la boutique
Je m’abonne
Je fais un don

Les plus populaires

1404, 2020

Des magazines OFFERTS

Par |14 avril 2020|

À vos côtés pour vous inspirer, vous soutenir et vous enthousiasmer, Le Chou Brave magazine met à votre disposition du contenu gratuit ! Découvrez les premiers numéros du mag'

Lire l'article

Interview avec Miguel Barthéléry

Par |4 mars 2016|

Le Chou Brave rencontre Miguel Barthéléry Miguel Barthéléry est Dr. en médecine moléculaire, Vegan et Crudivore. Il s'est intéressé de près à l'alimentation vivante comme outil puissant de prévention des

Lire l'article

Titre

Aller en haut