Livraison gratuite dès 100€ pour la France et la Belgique

Visitez la boutique
Logo Le Chou Brave
Logo Le Chou Brave

COVID-19 : la dangereuse stigmatisation des non vaccinés

Publié le : 14 décembre 2021Par

Aux prémices d’une cinquième vague, certains hauts responsables d’État prennent publiquement position en faveur de la responsabilité des non vaccinés dans la progression de la pandémie mondiale. Une stigmatisation erronée et grave.

C’est le cas notamment des États-Unis et de l’Allemagne, où les termes sans équivoque de « pandémie des non vaccinés » ont été utilisés à l’occasion d’allocutions officielles. Ainsi donc, la menace épidémique ne menacerait plus que les personnes ayant fait le choix de pas se faire vacciner contre la COVID-19, qui porteraient donc la responsabilité de la contamination.

Polémique et pandémie mondiale

Traduction d’après l’article de The LancetCOVID-19: stigmatising the unvaccinated is not justified

Une stigmatisation limitante

Dans le seul état du Massachusetts, aux États-Unis, un total de 469 nouveaux cas de COVID-19 ont été détectés lors de divers événements en juillet 2021. Il s’avère que 346 (soit 74 %) de ces cas concernaient des personnes qui avaient été entièrement ou partiellement vaccinées, dont 274 (79 %) étaient symptomatiques. Les valeurs seuils du cycle étaient également faibles entre les personnes complètement vaccinées (médiane 22,8) et les personnes non vaccinées, partiellement vaccinées ou dont le statut vaccinal était inconnu (médiane 21,5). Ce qui indique une charge virale élevée même chez les personnes complètement vaccinées. Aux États-Unis, 10 262 cas de COVID-19 ont été signalés chez des personnes vaccinées au 30 avril 2021, dont 2725 (soit 26,6 %) se sont présentées sans symptômes, 995 (9,7 %) étaient hospitalisées et 160 (1,6 %) sont décédées.

En Allemagne, 55,4 % des cas symptomatiques de COVID-19 chez des patients âgés de 60 ans ou plus concernaient des personnes complètement vaccinées. Ce taux augmente chaque semaine. À Münster, en Allemagne, de nouveaux cas de COVID-19 sont survenus chez au moins 85 (22 %) des 380 personnes qui ont été complètement vaccinées.

Vaccin et transmission du virus

Il est évident et indiscutable que les personnes vaccinées continuent de jouer un rôle important dans la transmission du virus. Si la population ayant fait le libre choix de la vaccination présente moins de risques de développer une forme grave, elle constitue néanmoins une source de transmission du virus élevée. Il est donc faux, voire dangereux, d’évoquer une « pandémie des non vaccinés ».

Les stigmatisations raciales ou culturelles ont par le passé engendré des expériences qui ont marqué négativement l’histoire des sociétés américaines ou allemande. La situation sanitaire dans laquelle le monde se trouve aujourd’hui, nécessitent que les dirigeants et la communauté scientifique mettent un terme aux clivages polémistes et appellent à faire les efforts nécessaires pour rassembler.

  • Traduction d’après l’article de Günter Kampf COVID-19 : stigmatising the unvaccinated is not justified

THE LANCET, 20 novembre 2021

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recette, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Partager cet article

À propos de l’auteur

Commentaires

Afficher

3 Commentaires

  1. liliane Valet 15 décembre 2021 à 12 h 31 min-Répondre

    on parle aussi d’hôpitaux qui ne soignent pas de la même façon les vaccinés et les non vaccinés
    des non vaccinés qu’on ne réanimerait pas par exemple
    comme ça on pourra dire qu’on meure plus si on est non vacciné
    je n’ai pas de preuve

  2. Olive 16 décembre 2021 à 8 h 50 min-Répondre

    Article très juste.

    Cependant ce n’est pas allé complètement au bout du sujet.
    Une pandémie sans forme grave ne serait pas dans tous les cas inquiétante (imaginons une pandémie mondiale de rhume ou d’angine…). Or ce sont les malades non vaccinés malheureusement qui developpent nettement plus de formes graves et donc surchargent proportionnellement les lits de réanimation et décèdent.
    L’impact sociétal, sur des soignants au bout du rouleau, est donc plus inquiétant pour des malades non vaccinés.

    Le vrai problème n’est-il pas, non pas d’être infecté, mais d’être très malade ?

  3. […] La propagande s’appuie sur la stigmatisation des non vaccinés, des pratiques qui rappellent l’histoire terrible du 20ème siècle, basés sur des mensonges https://lechoubrave.fr/covid-stigmatisation-non-vaccines-dans-la-pandemie/ […]

Laisser un commentaire

À lire aussi

Le basilic, plante de l’été

Par |22 juillet 2022|

Le basilic, Ocimum basilicum, est aussi appelé herbe royale, basilic tropical ou basilic doux. Cette plante vivace de la famille des labiées (sauge, menthe, sarriette ou thym…), cultivée comme

Lire l'article

Soutenez le ChouBrave

Par vos dons et vos achats vous encouragez :
  • Un magazine indépendant
  • Du contenu toujours plus qualitatif
  • L’achat de matériel, notamment pour les reportages vidéos (lumières, caméras, etc.)
  • Nos déplacements
  • L’impression des flyers et autres supports de communication
  • L’élaboration de différents projets
Je visite la boutique
Je m’abonne
Je fais un don

Les plus populaires

1404, 2020

Des magazines OFFERTS

Par |14 avril 2020|

À vos côtés pour vous inspirer, vous soutenir et vous enthousiasmer, Le Chou Brave magazine met à votre disposition du contenu gratuit ! Découvrez les premiers numéros du mag'

Lire l'article

Titre

Aller en haut